La FNATH en quelques chiffres

200 000 adhérents
depuis 1921
20 000 bénévoles
 

 

 

 

 

 

 

Une société
plus sûre

Actions de prévention des accidents du travail, de la route ou domestiques.
Une société
plus juste
Défendre et faire progresser vos droits.
Une société
plus solidaire

Faire accepter les accidentés de la vie comme des citoyens à part entière.

La FNATH

Réforme de la justice. Une volonté de réduire les contentieux liés à la santé au travail

Acteur majeur de l’accès aux droits, la FNATH accompagne chaque année sur l’ensemble du territoire environ 15000 personnes, y compris jusque devant les juridictions sociales (TASS et TCI) ainsi qu’en appel. Or, le projet de réforme de la justice, tel que diffusé dans la presse, prévoit de rendre obligatoire la représentation obligatoire par un avocat. Un retour en arrière, défavorable aux assurés sociaux et traduisant la volonté de réduire les contentieux liés aux accidents du travail et maladies professionnelles.

 


Nos actions

#Urgence Handicap : des associations déposent une réclamation collective contre l’Etat français

Le Forum européen des personnes handicapées et Inclusion Europe, soutenus par un collectif de cinq associations françaises - APF France Handicap, CLAPEAHA, FNATH, Unafam, Unapei - tous handicaps confondus, déposent une réclamation devant le Conseil de l’Europe pour faire condamner l’Etat français pour violation des droits fondamentaux des personnes handicapées.

L’Etat français, signataire de textes internationaux qui l’engagent, est responsable de l’accès pour chaque citoyen handicapé aux droits les plus fondamentaux.

Voir le dossier de presse


Actualités

Projet de loi sur l’évolution du logement, dite loi ELAN La FNATH propose des améliorations pour une véritable prise en compte des personnes handicapées

La FNATH continue de s’élever contre l’article 17 du Projet de loi sur l’évolution du logement, dite loi ELAN qui supprime l’obligation d’accessibilité généralisée des logements et la remplace par une obligation de 10 % de logements accessibles, le reste des logements devant être « évolutifs».

Elle propose des améliorations pour une véritable prise en compte des personnes handicapées et vient d’envoyer aux parlementaires ses propositions d’amendements au projet de loi afin de le rendre compatible aux engagements internationaux signés par la France, en particulier la convention internationale des Nations-Unies sur les droits des personnes handicapées.




Recherchez le groupement FNATH le plus proche de chez vous

La Fnath Mentions légales Nous contacter